fbpx

Tout au long de son ministère, Jésus a enseigné de nombreuses paraboles pour expliquer une vérité biblique. Cette semaine, nous étudierons celle de  qui se trouve dans Luc 18:1-8 et qui nous enseigne la prière.

Points clés:

  1. Nous devrions prier sans cesser.
  2. La persévérance est importante.
  3. Dieu est bon et fait toujours ce qui est le mieux.

Guide de la leçon – La parabole de la veuve persistante

Lesson guide video in English

 

Demandez à votre enfant s’il sait ce que signifie la persévérance. Il est probable qu’il le comprenne dans le sens négatif d’être tenace. Expliquez-lui qu’il faut continuer à travailler pour apprendre même quand c’est difficile ou long. Avez-vous déjà pris beaucoup de temps pour apprendre quelque chose ? Donnez l’exemple de quelque chose qui prend du temps à apprendre comme jouer d’un instrument de musique, faire du dessin ou la cuisine.

Il est vraiment important de montrer à votre enfant que le juge dans la parabole n’est pas Dieu. Il n’est même pas proche de Dieu. Dieu est bon ! Jésus utilise le juge comme un personnage qui contraste avec Dieu. Parlez de certains contrastes comme la lumière et l’obscurité, la lenteur et la rapidité.

Parfois, lorsque nous prions, Dieu semble répondre tout de suite. D’autres fois, nous devrons attendre longtemps pour que Dieu réponde. Dieu répond tout le temps. Parfois, Il dit oui. Parfois, Il dit non. Et parfois, Il nous dit d’attendre.

Jouez à un jeu avec votre enfant. Le but est de traverser une pièce. L’enfant peut demander de faire un certain nombre de sauts, de bonds ou de pas. Chaque fois que l’enfant demande, répondez par « oui », par « non » ou « attends ». Si vous répondez «  attends », donnez un temps précis à l’enfant et comptez les secondes ensemble avant que l’enfant ne puisse poursuivre sa demande. Veillez à ne pas dire « non » à l’enfant plus d’une fois. Surprenez l’enfant en lui offrant une friandise à la fin du jeu. Montrez à l’enfant que s’il avait abandonné à mi-chemin, il n’aurait pas reçu la friandise.

L’attente peut être difficile, surtout lorsqu’il semble que, peu importe les efforts que nous faisons, l’objectif que nous avons est hors de portée. Pourtant, Dieu sait tout. Il sait si nous avons besoin d’un oui à notre prière ou si nous avons besoin d’attendre ou d’un non.

Discutez de certains souhaits que vous avez faits dans votre vie ou que votre enfant a faits. À titre d’exemple, ces souhaits peuvent être un peu bêtes. Exemple : Parlez d’un souhait comme celui de voir ses cheveux pousser très vite. Ensuite, discutez de certains problèmes qui pourraient survenir. Parlez aussi d’une fois où votre enfant a demandé de faire quelque chose et où vous avez refusé ou attendu. Expliquez que, tout comme vous savez ce qui est le mieux pour votre enfant, Dieu sait ce qui est le mieux pour ses enfants.

Dieu fera toujours ce qui est le mieux pour son peuple, qu’il dise oui, non ou qu’il attende.

Mettez un fruit comme des fraises ou des pommes sur la table. Vous aurez besoin d’un fruit bien mûr et prêt à être consommé, et d’un fruit vert et non mûr. Coupez les deux fruits et goûtez-les avec votre enfant. En regardant les fruits verts et pas encore mûrs, montrez-lui qu’il est important d’attendre le bon moment. Le fruit devient sucré au bon moment. Lisez Galates 6:9.

Partagez quelques réponses personnelles à vos prières, que ce soit des oui, des non ou attends. Partagez comment, tout comme la femme dans l’histoire, nous devrions continuer à prier et à faire confiance à Dieu parce qu’il répond à nos prières de la meilleure façon possible.

Remerciez Dieu parce qu’Il répond aux prières. Demandez-lui de vous aider à prier sans cesse.

Histoire

Jeux et activités

Défis

Donnez à votre enfant des défis faisables mais difficiles. Comme marcher d’un bout à l’autre d’une pièce en plaçant un oreiller en équilibre sur sa tête ou attraper une balle dix fois sans la laisser tomber. Encouragez-le à continuer jusqu’à ce qu’il y arrive et félicitez-le. Parlez du fait que s’il avait abandonné, il n’aurait jamais atteint l’objectif.

Cache-cache

On ne peut jamais se tromper dans un jeu de cache-cache. Les enfants adorent ça. Cachez-vous ou cachez un objet à tour de rôle. Pendant que vous jouez, félicitez votre enfant de ne pas abandonner jusqu’à ce qu’il trouve la personne ou l’objet.

Apprendre la prière « des 5 doigts ».

Il existe quelques méthodes pour utiliser les doigts comme aide-mémoire pour la prière. Voici un exemple populaire. Le pouce est une prière pour les personnes les plus proches, comme la famille et les amis. L’index est destiné à ceux qui vous indiquent la bonne direction (enseignants, pasteur, etc.). Le majeur est pour vos dirigeants. L’annulaire est pour ceux qui sont faibles, malades et dans le besoin. L’auriculaire est pour vous-même.

Feuilles d’exercices

Pages de coloriage – La parabole de la veuve persistante

Bricolage – Livret de prière

Vous aurez besoin :

  • Carton ou mousse
  • Papier blanc
  • Stylo
  • Ciseaux
  • Perforatrice
  • Ficelle
  • Facultatif: photos

Que faire :

  1. Dessinez autour des mains de votre enfant, pendant qu’elles sont en forme de prière, sur le carton ou la mousse. Découpez deux copies et autant de copies que vous le souhaitez sur le papier blanc. Chaque main fera une page.
  2. Empilez tous les papiers les uns sur les autres. Placez les mains en carton en haut et en bas. Faites deux trous à l’aide de la perforatrice.
  3. Passez la ficelle dans les trous et attachez les mains ensemble pour faire un livre. Écrivez ou mettez une image dans votre livre de prières.

Télécharger gratuitement

Donate

Pin It on Pinterest

Share This
Malcare WordPress Security